La contrainte, une source d’inspiration

Bienvenue sur Automatus.
Pour débuter votre visite, Automatus vous propose de visiter les salles où les œuvres de chaque artiste sont exposées. Ces espaces ont été développé dans une quête d’amélioration de l’expérience visiteur. Pour les découvrir, rendez vous sur la page de chacun des artistes via le menu de droite.

Certaines oeuvres vous plaisent et vous souhaiteriez discuter avec l’un des artistes ? Nous pouvons organiser pour vous une rencontre par visio-conférence. Pour toute demande : laurent.bellin@automatus.fr

 

Pour aller plus loin

Télécharger le communiqué de presse de l’exposition
Télécharger le dossier de presse de l’exposition

 

Texte de présentation de l’exposition

L’homme solitaire pense seul et crée des nouvelles valeurs pour la communauté.

                                                                                                                                                    Albert Einstein

Ces mots résonnent avec force face au confinement. Pour certains d’entre nous, le questionnement et d’une remise en question. L’isolement permet de partir en quête de nouveaux moyens d’expression.

Automatus présente dans cette exposition des artistes qui transcendent et valorisent cette notion de contrainte. Sous l’angle de la création artistique, leur travail questionne notre rapport à celle-ci.

En effet, si l’instinct de survie est la condition d’existence de l’homme, la capacité à se réinventer est celle de l’artiste. Les artistes exposés évoquent ce renouveau en s’appropriant les contraintes liées à une situation objective, en l’intériorisant, et en touchant du doigt une forme de liberté.

Le parcours de l’exposition est construit autour de deux axes de recherche : la contrainte représentée et la contrainte vécue. D’une part, Sylvère Jarrosson et Jérôme Delépine exposent des œuvres qui témoignent du dépassement de soi face à une contrainte physiologique. D’autre part, Michel Kirch et Jean-Philippe Pernot sondent les conséquences d’une telle contrainte physique résultant du confinement. Cette expérience nous interpelle à travers des œuvres qui perturbent notre perception du temps et de l’espace.

La crise que nous vivons est source d’angoisse, mais elle est aussi l’occasion de nous mettre à l’épreuve, à l’échelle individuelle, car chacun peut chercher en lui les ressources pour s’exprimer, partager, et penser l’après. C’est dans cette logique que s’inscrit le projet d’Automatus, après toute épreuve traversée par une société vient le temps nécessaire de la reconstruction.

 

COMMISSARIAT
Olivia BELLIN-ZEBOULON – Historienne de l’art
Assistée de Louise TEMPÉREAU

 

 

Nous contacter

76 rue de la Verrerie
75004 Paris
France
laurent.bellin@automatus.fr